L’histoire du savoir-faire français

L’histoire du savoir-faire français

La journaliste Catherine Quignon titre son article dans Le Monde « L’industrie textile française renaît de ses cendres » en avril 2019. Depuis quelques années en effet, le savoir-faire unique des ateliers de confections françaises est mis en avant. Mais cela n’a pas toujours été le cas. Il y a 50 ans environ, les industries du textile avaient le vent en poupe en France. Mais, après cette période florissante, la mondialisation et la délocalisation des entreprises ont mis à mal le savoir-faire ancestral de certaines entreprises. 

Pour pallier cette problématique majeure, préserver l’emploi français et promouvoir à l’échelle nationale et internationale la fabrication française des produits textiles, plusieurs labels innovants ont vu le jour. Les industriels qui souhaitent créer des partenariats avec des entreprises françaises apprécient ces précieux labels.

Chez Le Vent à la Française, la haute performance du territoire français est un critère clé de nos produits. Ils permettent une production locale haut de gamme. Le coq et les labels français deviennent emblématiques de ces savoir-faire de l’état français et nous sommes très fiers de proposer des articles textiles d’une si grande qualité. 

Pour comprendre les enjeux de la fabrication en France dans ces filiales textiles, Le Vent à la Française vous propose de découvrir son amour pour le savoir-faire français à travers l’histoire de ces labels et du patrimoine industriel français.

Bonne lecture !

 

Le savoir français et l’industrie textile développe le made in France

La France est l’emblème de la mode à bien des égards. Des défilés haute couture à la parfumerie en passant par les bijoux, le pays des lumières n’a rien à envier au reste du monde. 

Grâce à l’amour des gérants des entreprises françaises, de leurs employés, mais aussi des consommateurs qui sont prêts à payer plus cher pour un produit français de qualité, de nombreuses entreprises made in France ont pu perdurer.

 

Un savoir-faire made in France 

Notre douce France est réputée pour sa cuisine et sa richesse culturelle à travers le monde, c’est bien connu. Mais, cette grande dame est aussi appréciée pour son artisanat absolument unique. 

Faïence, cristal, porcelaine, coutellerie ou encore la fameuse dentelle…

Aux quatre coins de l’hexagone s’exerce à travers des hommes et des femmes passionnés la richesse d’un patrimoine régional précieux. 

L’industrie du textile est loin d’être en reste. Les ouvriers français, fervents gardiens de ces traditions artisanales, travaillent avec amour et passion dans l’industrie du textile. Le style unique des vêtements qu’elle propose séduit. 

La « mode à la française » : des produits de qualité, originaux et durables

Chaque produit est pensé et créé avec beaucoup de goût, d’originalité et une grande maîtrise des finitions. On retrouve cette qualité dans la transformation des matières premières, la fabrication du textile ou encore la conception des pièces. Du travail de la laine, de la soie, de la dentelle ou encore du cuir, l’industrie textile française a de nombreuses cordes à son arc. 

 

Le choc de la délocalisation 

Malgré un talent unique et une grande maîtrise de certains artisanats, la France, comme de nombreux pays européens, a subi la concurrence asiatique de plein fouet. Elle a beaucoup souffert et particulièrement ces 20 dernières années. Délocalisation pour des pays à bas coût, vétusté des machines, manques de personnel qualifié… Au fur et à mesure des emplois non renouvelés et des licenciements, c’est la mémoire d’un savoir-faire ancestral qui fut pour bon nombre d’entre eux perdu à jamais. 

Selon l’Insee, entre 1996 et 2015, soit à peine 20 ans, la France perd plus de la moitié de sa production, 40 % de son chiffre d’affaires et 66 % de ses salariés ! Début des années 90, l’investissement des entreprises devait être effectué à l’étranger. C’était la vision de l’avenir. Persévérer en France était considéré comme de la folie. 

Heureusement, certains ont cru en la possibilité de créer en France, de préserver ce savoir-faire. Aujourd’hui, les jeunes entreprises poursuivent sur cette lancée pour sauver l’emploi français et proposer avec fierté un savoir national unique. 

 

La force des nouvelles entreprises made in France

Le tissage, le tricotage, la maroquinerie, la confection ou encore la filature et le marquage sont des processus de fabrication des industries textiles. Quand elles sont effectuées en France, chacune de ces étapes est gage de qualité. Ce sont des métiers d’art. Le savoir-faire et les connaissances de la matière sont transmis de génération en génération, de maître à apprenti. 

Depuis une petite poignée d’années, amour du merveilleux savoir-faire français oblige, de nombreuses startups, on fait le choix d’investir et préserver ce patrimoine culturel et ce savoir-faire unique. 

C’est bien là la seule et unique solution pour sauver des emplois et préserver la richesse d’une région tout entière.

Pour ces jeunes entreprises innovantes, l’enjeu est double. Elles ont conscience de l’importance d’un tel savoir-faire très souvent gage de qualité, mais elles voient aussi plus loin. Le mode de consommation et le modèle économique actuel courent à leur perte. Ils conduisent inévitablement à un mal être écologique. Si un revirement de situation important n’est pas construit rapidement… Un désastre écologique est irrémédiable. Ces nouveaux modèles de société souhaitent relier un savoir-faire unique et une production éthique tant sur le plan environnemental et écologique que sur le plan humain.  

Ces entreprises, comme la nôtre, mettent de côté un nombre incalculable de sous-traitants dont le prix de revient est aussi bas que la qualité recherchée pour tendre vers des métiers de l’artisanat, vers l’industrie textile française, mais aussi vers des sociétés labellisées, seule marque de reconnaissance d’un fabricant français. 

Toujours, gage de qualité pour le consommateur, c’est aussi un ennoblissement pour l’artisan qui voit en ce label une reconnaissance de son travail, de son savoir-faire et démontre l’importance de préserver un tel patrimoine

 

Le savoir-faire made in France valorisé par des labels d’exception 

Les entreprises avec lesquelles nous travaillons se sont engagées dans une démarche de préservation de ce talent made in France. Zoom sur ces labels prestigieux synonymes d’excellence dans leur domaine. 

 

Le consommateur français et le made in France

Selon le Ministère de l’Économie des Finances et de la Relance, 1 français sur 4 est prêt à payer plus cher un article parce qu’il est français. Si d’autres contrées du monde ont su concurrencer la France par leurs bas prix, elles ne peuvent jouer dans la même catégorie quant à la qualité des tissus, des matières premières et la qualité du travail artisanal. 

Les Français le savent et en sont fiers : le made in France est synonyme de qualité et la qualité a un coût. 

95 % des Français désirent soutenir l’industrie nationale (92 % apprécient être informés de la provenance du produit, tant dans sa conception que dans sa réalisation, par des étiquetages spécifiques).

Autres chiffres très représentatifs d’un nouveau mode de consommation, 87 % des Français souhaitent participer au respect de l’environnement à travers leur achat. C’est donc un énorme potentiel pour l’industrie de la mode et plus largement du textile. 

 

La patrimonialisation du savoir-faire

Le gouvernement français a souhaité mettre l’accent sur la conception made in France et accompagner les entreprises dans le développement de leur artisanat. 

Différents labels ont vu le jour afin de proposer aux consommateurs plus de clarté sur les origines des produits vendus : 

  • L’indication géographique homologuée par l’INPI : Siège de Liffol, Granit de Bretagne ou encore Porcelaine de Limoges. 
  • Origine France garantie : les caractéristiques essentielles de fabrication représentent 50 à 100 % du prix de revient pratiqué en France
  • France terre Textile : les étapes de fabrication sont effectuées à 75 % minimum en France. 

 

France Terre Textile

En France, 7 régions sont principalement concernées par l’artisanat du textile, c’est notamment le cas des Vosges, de l’Alsace, du Nord, de l’Auvergne et de la Champagne-Ardenne. 

Dès 2008 le syndicat textile de l’Est réfléchit à une manière de mettre en avant la manufacture française et la traçabilité des matières premières. Pour renforcer l’étiquetage et la connaissance des consommateurs sur leurs produits, France Terre Textile a vu le jour pour la première fois en 2011 sous le nom « Vosges terre textile ». 

C’est un organisme indépendant qui garantit que plus de 75 % des opérations de production et des étapes de fabrication et de confection sont réalisées en France. Le cahier des charges pour l’obtention du label est donc très précis. Il séduit les entreprises et le consommateur puisque 90 % des entreprises de la région adhèrent au label. 

La région Alsace suivra en 2013 avec « Alsace terre textile » puis « Nord terre textile » et « Rhône-Alpes Auvergne terre textile » en 2014. 

France terre Textile regroupe ces différentes fédérations afin de soutenir le savoir-faire français et de promouvoir le made in France. 

 

Création d’un nouveau label d’entreprise certifié : Entreprise du patrimoine vivant. 

La filière textile et habillement d’origine française bénéficie également d’un label qui récompense une habileté rare et française. Elle souhaite mettre en valeur un savoir-faire remarquable et précieux. Elle récompense la maîtrise des techniques (techniques traditionnelles) et l’excellence du savoir-faire de ces ateliers de confection. 

La labellisation est encadrée depuis 2019 par l’Institut national des métiers d’Art (Inma). Cette agence française des Métiers d’Art et du Patrimoine Vivant a pour rôle de promouvoir ces savoir-faire français (en France, mais aussi à l’étranger) si rare et si précieux afin de les préserver et de les développer. C’est un outil de communication supplémentaire qui élève au rang de prestige une technique particulière. 

Les entreprises du patrimoine vivant récompensent les métiers de l’Art et la culture, de la gastronomie, de l’industrie notamment le secteur textile. Les produits fabriqués ont une histoire, un patrimoine et une richesse précieuse. Le prêt-à-porter devient une nouvelle forme d’art de fabrication française. 

 

Le lien entre Le Vent à la Française et ce savoir-faire made in France unique 

Le Vent à la française, une entreprise qui promeut le made in France avec amour !

Notre marque est née d’un souhait fort, celui de respecter des valeurs à nos yeux primordiales dans le cercle de fabrication de vêtements et d’accessoires de mode. 

Elle s’est bâtie sur un projet solide de partenariat avec des entreprises artisanales éthiques, écologiques et dont le savoir-faire est exceptionnel, inégalé et absolument remarquable. 

Nous souhaitons un produit fini de grande qualité, durable et bien sur une production locale. 

Les ateliers de nos partenaires travaillent dans le respect des normes françaises et leurs savoir-faire mettent à l’honneur tout un patrimoine de la confection. 

Nous souhaitons proposer à nos clients des produits qui répondent à des critères écologiques et économiques précis : 

  • Circuits courts
  • Favoriser l’emploi en France
  • Traçabilité des matières premières
  • Préserver et promouvoir le savoir-faire français

Les ateliers de confection dans les régions auprès desquelles nous travaillons nous ont conquis par les valeurs et la technicité dont ils font preuve. 

Chaque manufacturier français met en valeur ce patrimoine unique dans la fabrication de produits singuliers, originaux et durables. 

 

Nos entreprises partenaires inscrites au patrimoine vivant

Nos bracelets sont emblématiques de notre marque. C’est avec eux que l’aventure a débuté et nous sommes heureux de poursuivre l’écriture de cette belle histoire à vos côtés chaque jour. 

Pour réaliser nos bracelets, nous avons choisi de collaborer avec des entreprises à taille humaine. Elles proposent et disposent de structures et de savoir-faire qui reflètent parfaitement nos valeurs. 

 

Sylvie Reig et FIA

Nous travaillons avec une entreprise située à Dardilly non-loin de Lyon inscrite au patrimoine vivant pour la réalisation de nos médailles. FIA (Fabrique d’Insignes Artistiques) est une entreprise qui date de 1928, mais les origines premières de cette société sont plus anciennes et remontent en 1832 pour être précis ! 

Sylvie Reig, une femme d’exception devenue entrepreneuse il y a de cela plus de 20 maintenant, a repris la gérance de la société en 1998. 

À ses yeux, promouvoir un savoir-faire unique est aussi important et prestigieux que la préservation de l’emploi en France. Elle est très attachée à l’équipe qu’elle dirige et nous sommes très heureux de la collaboration et du lien de confiance que nous avons tissé ensemble. 

Écouter notre podcast Sylvie Reig, portrait d’une entrepreneuse 

 

Jean-Damien Gauthier gérant de Gauthier Fils

L’un de nos partenaires se situe à Vertolaye dans le 63. Cette entreprise est également inscrite au patrimoine du vivant. C’est une très grande fierté pour nous de travailler avec une entreprise si riche humainement et historiquement parlant. 

Jean-Damien Gauthier est la 5e génération à reprendre le flambeau de cette entreprise textile française implantée depuis plus de 150 ans (1872) à Vertolaye. C’est presque digne d’une histoire de conte de fées !

Cette entreprise de tressage offre un savoir-faire transmis de génération en génération depuis 1872. Tout a débuté avec le moulinage de la soie. Aujourd’hui, Jean-Damien souhaite poursuivre le chemin tracé par son père et son grand-père avant lui. Il aimerait également investir dans un projet de tissage et développer sa société. 

Écouter notre podcast À la rencontre de Jean-Damien Gauthier 

 

Un produit fini d’exception 

Voici ce que nous apportent de telles entreprises. Un travail de bijouterie unique et un bijou exceptionnel. C’est un bracelet riche en histoire, durable et qui préserve l’emploi de nos régions françaises. Ce bijou est à lui seul le garant de la préservation d’un savoir français unique. 

Nous sommes très fiers d’avoir atteint notre objectif premier, préserver l’emploi français en produisant localement. 

Nous avons de nombreux modèles pour convenir à chaque personnalité, pour les découvrir, c’est juste ici !


Partager :