Un bracelet fait pour durer à vie

Chez nous, au Vent à la Française, tout a commencé avec un bracelet

Le constat était simple, les accessoires de mode et le made in France avaient le vent en poupe. Nous avons donc travaillé sur un produit s’inscrivant dans l’ère du temps : le bracelet. Un bracelet a souvent tendance à être fragile, à ne pas résister à l’eau et donne parfois des allergies.

 

Le bracelet : un produit intemporel

On a voulu créer LE bracelet qui vous suivra partout tout au long de votre vie. Un bracelet tellement robuste qu’il tiendrait des années sans avoir besoin de le changer. Avec un lien en paracorde pouvant résister à plus de 70 kilogrammes de tension.  

Ce qui le rend unique, c’est sa médaille sans nickel qui évoluera au fils des mois et de vos activités et qui se patinera avec le temps.
Encore mieux, son cordon est garanti à vie, ce qui veut dire qu’il ne vous quittera jamais. 

Vous pouvez vous doucher, vous baigner, voyager avec, bref, vous pouvez faire absolument tout ce que souhaitez avec notre bracelet au poignet. 
Notre but, c’est d’éviter de renouveler votre bracelet, et d’entrer dans une spirale de surconsommation nocive pour votre porte monnaie et pour notre planète. 

Notre pari ? Proposer un bracelet unisexe, de qualité et 100% fabriqué en France

C’est en remplissant ce challenge que notre produit phare est né. Un bracelet simple et épuré, conçu pour durer à vie. Nous avons lancé notre première collection en décembre 2016.

Zoom sur la médaille du bracelet “Le Vent du Midi

Fabriqué en France : une qualité unique

Attachés à notre pays, il était nécessaire pour nous de réussir ce pari en faisant fabriquer et assembler la totalité du bracelet en France.

Chez Le Vent à la Française, nos collaborateurs nous sont très chers. Nous avons établi des relations de confiance afin de contrôler et d’assurer un suivi poussé sur la fabrication de nos pièces et de nos cordons ainsi que sur l’assemblage en produit fini. La fabrication du bracelet se déroule en 3 étapes : 

Fabriquer en France, c’est assurer une qualité et une transparence totale sur l’origine du produit et son processus de fabrication.

Fabriquer en France, c’est bien, mais il faut pouvoir donner du sens au produit, et c’est ce que nous avons voulu faire en soutenant depuis notre création la réinsertion des personnes en situation de handicap. Un atelier de 10 personnes travaille à temps plein pour assembler manuellement les bracelets. Chaque bracelet passe en moyenne 7 minutes dans les mains d’un travailleur pour lier le cordon à la pièce, à l’aide de double noeuds coulissants. 

En plus d’assurer une qualité sans égal, l’assemblage à la main fait de chaque bracelet une pièce unique. 

Fabriquer en France, c’est aussi réduire son empreinte carbone. En effet, tous les transports liés à la fabrication du produit fini sont réduits. Nous sommes fiers de pouvoir revendiquer que nous travaillons avec des collaborateurs qui se situent à moins de 130 km de rayon de nos bureaux pour la conception de nos bracelets. Réduire ses gaz à effet de serre, c’est adopter une méthode de travail responsable

 

Argent vieilli, Argent 925°, Bois : des collections exclusives 

Notre toute première collection de bracelets en argent vieilli a lancé l’aventure du Vent à la Française. Écoulés en plus de 30 000 exemplaires la première année, nos bracelets vous ont suivi partout, en voyage, à la montagne, à la mer ou encore dans les airs.
Déclinée en plus de 30 coloris, cette collection reste la collection la plus populaire de notre marque. 

Mosaïque photos de nos clients et leur(s) bracelet(s)

Pour étayer notre offre et monter en gamme, nous avons décidé de sortir une collection capsule de bracelets en Argent 925°. Une pièce en argent massif ornée de la même rose des vents, avec un poinçon 925 certifiant de la concentration de la matière en argent (925 grammes d’argent pur pour 1 kilogramme). Cette collection comporte 11 modèles sobres, prestigieux et élégants qui vous accompagneront où que vous alliez. 

Comme tout objet en Argent vous pouvez l’entretenir pour que la médaille garde son brillant ou bien la laisser se patiner avec le temps pour obtenir un aspect plus mat. 

En perpétuelle recherche de renouveau, et toujours dans la quête de sens à donner à nos produits, nous avons lancé une collection de bracelets en bois 100% éco-responsable. Un cordon en polyester recyclé, une médaille en bois de hêtre issue de forêts gérées durablement, formant un bracelet respectueux de l’environnement. Une pièce unique,  assemblée à un cordon recyclé font de ce bracelet le plus éco-responsable de notre collection. Nous avons lancé cette démarche avec la sortie de nos sweatshirts et t-shirts, pour lesquels nous avons travaillé sur des modèles 100% coton dont 40% recyclé à partir d’anciens vêtements et d’autres 100% coton bio.

Nous avons pour objectif dans les mois à venir de pouvoir assembler toutes nos médailles avec du cordon en polyester recyclé, pour un produit toujours plus responsable.
Acheter un bracelet Le Vent à la Française, c’est s’assurer d’avoir un bracelet de qualité, qui lutte contre la surconsommation et qui respecte l’environnement.
Finalement, que la pièce soit en Argent 925, en argent vieilli ou en bois, notre unique but, c’est que votre bracelet soit conçu pour durer à vie. 

Mosaïque de nos bracelets, aux quatre coins du monde

 

Nos bracelets ont déjà fait le tour du monde ! Continuons de les faire voyager.  

 

Notre collaboration avec la SNSM

La Société Nationale de Sauvetage en Mer a été créée en 1967, fusion de deux associations de sauvetage en mer, l’une nationale et l’autre bretonne. Elle a comme objectif de secourir bénévolement les personnes en danger sur le littoral et en mer. 

Chez Le Vent à la Française, nous sommes particulièrement sensibles aux associations et personnes bienveillantes, qui visent à rendre selon leur domaine d’action, le monde meilleur. 

Globalement, qu’est-ce que la SNSM ?

La mission de la SNSM est de sauver les personnes en danger sur les mers et le littoral français, et cela correspond tout à fait à notre vision de la bienveillance ainsi qu’à l’ADN de notre marque, lié à l’univers marin. 

En plus des sauvetages, l’association assure des campagnes de prévention pour sensibiliser les gens aux risques et au bon comportement à adopter en bord de mer.

Ils sont également présents lors de certaines manifestations, pour leur maîtrise reconnue des premiers secours et la gestion de crise.

Oui, tous les héros ne portent pas de capes, certains portent des maillots de bain !

La SNSM en quelques chiffres

La SNSM c’est plus de 3500 interventions par an, effectuées depuis 187 stations par 8000 bénévoles, ce sont les garants de notre sécurité sur les côtes françaises

Les dons représentent 80% des revenus de l’association et servent à entretenir et acquérir du matériel mais aussi, à gérer l’organisation. Cette ressource financière indispensable leur permet de mener à bien toutes leurs missions. 

Diagramme des sources des ressources financières de la SNSM

Les sauvetages en mer

Les sauveteurs disposent de Jet Ski, de canots de sauvetage, de navires et d’hélicoptères pour mener à bien leurs opérations. En cas d’alerte, le capitaine de l’embarcation des sauveteurs en mer la plus proche réunit son équipage et tous les moyens qu’il juge utiles. La réaction et le savoir-faire des sauveteurs en mer, leurs équipements mais également la gestion de l’organisation sont primordiaux pour que toutes les missions soient un succès.  Les sauvetages concernent aussi bien les professionnels que le grand public.

La protection du littoral

Les sauveteurs constituent le premier maillon de la chaîne des secours sur le littoral car ils sont les premiers présents en cas d’incident.

Ils ont plusieurs noms : maître-nageur, surveillant de baignade ou nageur-sauveteur, et sont tous sauveteurs diplômés. Ils surveillent bénévolement les plages toute l’année et sont rémunérés pour leurs emplois estivaux en poste de secours durant cette période. 

Image issue du site internet de la SNSM

Faites un don ou engagez-vous ! 

Les équipes “littoral” nécessitent une formation continue et sont principalement composées d’étudiants.

Si vous êtes étudiant nous vous encourageons à devenir nageur sauveteur, cela permet de vivre une expérience enrichissante et d’acquérir un diplôme reconnu par l’état et dans le monde professionnel en général.

Soutenir la SNSM c’est permettre aux courageux bénévoles d’avoir un matériel opérationnel et les moyens organisationnels nécessaires pour rendre les côtes françaises sûres.

Faire un don à la SNSM >

Diagramme de la répartition des ressources financières de la SNSM

Les ressources sont réparties comme sur le graphique ci-dessus avec 76% de la valeur des dons qui contribuent directement aux missions de sauvetage. C’est pour toutes ces raisons que Le Vent à la Française a choisi de s’associer à la SNSM pour lui apporter plus de visibilité et récolter des dons précieux. 

Nous comptons sur vous !

En savoir plus sur nos démarches de dons >

Notre collaboration avec la Ligue Handisport AuRA

La Ligue Handisport AuRa a été créée en 1966 dans le but de rendre le sport accessible au plus grand nombre. Au-delà du handicap, la ligue rassemble des sportifs visant la performance ou le loisir dans un esprit collégial et stimulant.

Au Vent à la Française ce sont les valeurs du rugby notamment qui nous ont amenées à soutenir la Ligue Handisport. Nous croyons fort en l’entraide, le respect et la détermination pour aller toujours plus loin.

Grâce à la Ligue Handisport Auvergne-Rhône Alpes, des milliers de personnes peuvent s’épanouir dans la pratique du sport à travers des entraînements, des compétitions mais aussi des événements et des formations.

Les origines des jeux paralympiques

Peu après la Seconde Guerre Mondiale, d’anciens aviateurs de la Royale Air Force, blessés au combat et devenus paraplégiques, étaient en rééducation à l’hôpital de Stoke Mandeville près de Londres.

Afin de les distraire un peu et pour les inciter à pratiquer une activité physique, le Directeur Ludwig GUTTMAN, neurochirurgien de l’établissement, a eu l’idée de mettre en place à leur intention des jeux sportifs, Basket-ball et Tir à l’arc entre autres.

Et comme les Jeux Olympiques se déroulaient à Londres en 1948, il décida d’organiser dans son centre la première rencontre sportive pour handicapés en fauteuil roulant, le même jour : les Jeux Paralympiques sont nés.

La Ligue Handisport

Quels types de sports sont pratiqués ?

Ce ne sont pas moins de 50 sports de loisir et compétition qui sont pratiqués par 3500 adhérents dans 160 clubs handisports.

Parmi les activités représentées on retrouve par exemple l’athlétisme, le basket fauteuil, le tennis ou le cécifoot.

Focus sur un sport, le cécifoot

Il s’agit d’une adaptation du football sur un terrain de handball entouré par des barrières souvent gonflables. Un match se joue à 5 contre 5, tous les joueurs malvoyants portent un masque pour équilibrer le degré de handicap. Les gardiens de buts, quant à eux, sont parfaitement voyants pour des raisons de rapidité, de réaction et de précision.

Photo prise lors d’une compétition de cécifoot

L’équipe de France a remporté les championnats d’Europe en 2009 et 2011 et a obtenu la médaille d’argent aux jeux paralympiques en 2012.

Yvan Wouandji est l’un des meilleurs joueurs de la discipline en France, il est également ambassadeur des jeux paralympiques de 2024 à Paris.

Il y en a pour tous les goûts

De nombreux sports sont disponibles à la pratique et adaptés aux différents handicaps. En parallèle du cécifoot, de nombreuses variantes existent comme le foot mal marchant, le foot sourd et le foot fauteuil électrique. On trouve également le parabadminton, le rugby fauteuil, le hockey sur luge, le volley assis et bien d’autres.

Les événements majeurs

Résultat de recherche d'images pour "jeux paralympique 2020"

Un événement incontournable qui rassemble les meilleurs athlètes du monde entier : les jeux olympiques et leur déclinaison paralympique.

Les prochains jeux organisés se dérouleront à Tokyo, cette année, en 2020.

De nombreux championnats sont organisés en France dans chaque discipline et permettent à tous les adhérents de mesurer leur niveau à l’échelle nationale.

Toute l’équipe du Vent à la Française souhaite le meilleur à notre équipe nationale pour les prochains JO de Tokyo en 2020.

Aller plus loin que le sport

La Ligue handisport AuRa contribue à la solidarité entre tous les sportifs, valides et invalides. Elle permet aux personnes en situation de handicap de se retrouver et de faire des rencontres à travers une activité sportive.

En développant ses capacités physiques, le pratiquant améliore sa santé et gagne en autonomie.

C’est un vecteur essentiel vers la réalisation de soi, à travers la performance physique, ou par le soutien apporté à l’organisation en encadrant ou arbitrant les événements par exemple.

Notre démarche, en collaboration avec la Ligue Handisport AuRA

La mission de la Ligue AuRa rejoint les valeurs du Vent à la Française et c’est avec plaisir que nous avons mis en place une plateforme de dons sur notre site internet.

Cette démarche s’inscrit dans la suite logique de notre partenariat avec l’ESAT Pierre-Doussinet et l’ITHAC de Riorges qui emploient des personnes en situation de handicap et produisent la grande majorité de nos vêtements et accessoires.

En savoir plus sur notre démarche RSE >

Nous comptons sur vous pour partager notre soutien à cette formidable organisation.

Et souvenez-vous, seul on va plus vite, ensemble on va plus loin !

En savoir plus sur les dons >

Notre stratégie de distribution BtoB et BtoC

BtoB, BtoC, qu’est-ce donc ?

Derrière ces acronymes barbares se cachent des concepts essentiels du commerce. 

Le BtoB ou Business to Business désigne les échanges commerciaux entre professionnels, par exemple lorsque nous achetons de la matière première à un fournisseur.

Le BtoC ou Business to Consumer désigne les ventes directes aux consommateurs, c’est-à-dire lorsque vous commandez sur notre site et que le colis arrive chez vous quelques jours plus tard. 

Le BtoBtoC désigne les ventes aux professionnels qui revendent à leur tour au client final, c’est le cas lorsque des boutiques nous achètent des produits pour les rendre disponibles à côté de chez vous. 

Le processus de distribution classique

 

Maintenant que vous savez tout ça, nous allons pouvoir aborder la stratégie et les choix du Vent à la Française en matière de distribution.

 

Les débuts du Vent à la Française en BtoC

Dès nos débuts, nous avons proposé nos bracelets en vente directe sur notre site internet, et ce pour plusieurs raisons.

Nous avons pu concentrer tous nos efforts dans la communication en ligne et ainsi développer la viralité de la marque en postant les photos de notre communauté.

Vous êtes notre meilleur moyen de communication

 

Ce sont ces deux vecteurs de communication qui nous ont permis de faire connaître la marque, de faire des économies d’échelle et de construire l’avenir du Vent à la Française. 

Aujourd’hui, nous avons la volonté de nous rapprocher physiquement de notre communauté en ligne, de créer ce que l’on appelle un échange « phygital » (physique + digital). Rien de mieux que des boutiques avec pignon sur rue pour vous permettre de voir et toucher les produits dont nous sommes très fiers

 

Notre développement en BtoB

Depuis plus d’un an, vous remarquez l’apparition d’articles Le Vent à la Française dans vos boutiques préférées. Proposer nos produits en magasins permet de développer notre image de marque, de renforcer notre crédibilité auprès de vous et donc, de fidéliser notr chère clientèle.

Travailler avec des revendeurs nous permet d’avoir de précieux échanges quant à votre satisfaction. Lorsque nous développons une nouvelle collection, les retours des boutiques nous aident sur la manière de présenter nos articles et de développer le packaging. 

Nous tenons à ce que notre relation avec nos distributeurs ne soit pas que financière, nous envoyons tous les mois des mails pour les tenir informés de nos sorties, nos événements ou promotions. 

 

Notre réseau de distributeurs nous aide à nous améliorer !

>>> Je suis une boutique, comment vous contacter ?

Comment élargissons-nous notre flotte de distributeurs ? 

De nombreuses boutiques viennent à nous, et sommes parfois contraints d’en refuser certaines qui ne correspondent pas à nos critères. 

Nous prospectons les boutiques qui nous intéressent, dont l’atmosphère et la sélection de produits correspondent à nos attentes. Nous recherchons des magasins à taille humaine, dans lesquels vous pouvez facilement discuter avec les conseillers.

Ceci étant dit, pourquoi ne pas faire une boutique officielle Le Vent à la Française ? Serait-ce un compromis idéal ? 

 

Les avantages et inconvénients d’une boutique en nom propre

Avoir une boutique Le Vent à la Française fait rêver toute l’équipe mais les “pour” et les “contre” doivent être mesurés.

Un magasin « Flagship » apporte les mêmes bénéfices qu’un revendeur, image de marque, proximité avec la communauté mais avec plus d’intensité. 

 

Une Boutique Le Vent à la Française ?

 

Il permet aussi de toucher un public plus large, de s’inscrire dans la vie quotidienne d’un quartier et de faire découvrir nos produits à des clients qui n’en auraient pas entendu parler autrement. 

En revanche, ouvrir une boutique nécessite un investissement financier conséquent, de longues semaines pour réfléchir au concept et une embauche nécessaire pour accueillir les clients. 

 

Une question d’équilibre

 

Si nous décidons d’ouvrir notre propre boutique, nous y mettrons tout notre cœur mais n’avons pour le moment pas le temps de nous y consacrer, un jour, peut-être ?

>>> Où puis-je trouver vos produits en magasin ?

Notre participation au salon Maison&Objet

Depuis 25 ans, le salon Maison & Objet est un salon international destiné aux professionnels de l’art de vivre, de la décoration et du design qui a accueilli lors de sa dernière édition en janvier 2020 plus de 80 000 visiteurs. C’est l’occasion pour eux, de venir découvrir les nouveautés et rechercher de nouveaux fournisseurs. C’est aussi l’opportunité  pour les entreprises exposantes de mettre en avant leur savoir-faire et d’augmenter leur visibilité sur un marché international concurrentiel. 

Cet événement facilite la rencontre entre les fournisseurs et acheteurs potentiels. Les organisateurs du salon estiment à 2 milliards d’euros le montant des transactions commerciales effectuées sur 5 jours de salon. 2 736 marques étaient représentées sur ce salon avec une majorité de marques internationales. En effet, 71 pays ont été représentés lors de la dernière édition.

Les marques sont réparties par secteur d’activité : fashion accessories, home accessories… 

Notre équipe était située dans le secteur fashion accessories !

 

Un rendez-vous indispensable  

Nous avons créé il y a un peu plu d’un an, un service commercial dédié aux professionnels dit BtoB (business to business) dans le but de développer notre image de marque et de partager toujours plus loin nos valeurs.

Nous avons fait le choix de collaborer avec des revendeurs afin de proposer une vente directe à leur clientèle et de construire ainsi un parcours BtoBtoC.

Nous avons donc mis en place un site internet dédié à nos revendeurs afin de permettre une organisation simple et une autonomie totale pour leur prise de commande. Notre stratégie digitale de base était respectée tout en diversifiant nos canaux de distribution. Dans le but d’augmenter la visibilité de la marque et de développer l’activité BtoB, nous avons décidé de participer pour la première fois au Salon Maison & Objet de Paris.

Cet événement nous a permis de mesurer l’attractivité de notre marque et des valeurs que nous prônons telles que le made in France, l’éco responsabilité et notre implication en faveur de l’insertion professionnelle et du handicap.

Pour notre marque, il est fondamental de se positionner sur ce type d’événement pour accroître notre réseau de revendeurs.

Sur un salon comme celui-ci et notamment dans le secteur “accessoires de mode” la concurrence est omniprésente, il était important pour nous de se démarquer. Nos produits de qualité 100% fabriqués en France, nos démarches sociales et environnementales ainsi que nos politiques d’entreprise bénéfiques pour les revendeurs, sont des atouts indispensables afin d’assurer la pérennité  de notre marque.

>>> Pour en savoir plus sur notre stratégie d’implantation, vous pouvez lire notre article

Les personnes qui nous ont rendu visite sur notre stand ont particulièrement apprécié la dynamique de notre entreprise, notamment la dernière création d’un bracelet en bois issu de forêts gérées durablement 100% éco responsable. Fabriqué par une EPV, notre bracelet est toujours disponible sur le site en plusieurs coloris.

Notre équipe commerciale ainsi que les deux fondateurs de la marque, Charles et Louis, étaient présents sur ce salon et ont pu mettre en avant l’histoire du Vent à la Française et échanger avec leurs futurs collaborateurs.



Une continuité

Notre équipe a fait sa première édition au sein du salon Maison & Objet et ne regrette pas d’avoir participé. 

Cet événement nous a permis d’élargir notre cible et de créer de nouvelles collaborations à l’échelle nationale et internationale.

Afin de développer notre positionnement international, nous avons traduit en anglais nos supports de communication et notre site internet dédié à nos revendeurs. Ce développement représente une réelle évolution pour notre marque et son avenir.

Un peu plus d’un an après la création du service commercial, nous avons constitué un réseau de plus d’une centaine de revendeurs qui continue de croître. 

C’est grâce à notre présence sur les grands événements comme Maison & Objet que nous pourrons augmenter notre visibilité et toucher un maximum de prospects. 

Nous sommes présents sur différents canaux de communication comme les réseaux sociaux afin de mettre en avant l’image de la marque.

Nous suivre sur : Facebook, Instagram ou LinkedIn

Participer à des salons nous permet de rencontrer nos futurs clients et d’avoir un échange direct avec nos prospects. Cet échange permet une interaction différente de celle dont nous avons l’habitude de pratiquer par mail ou par téléphone. Pour la deuxième édition du salon Maison & Objet qui aura lieu du 4 au 8 septembre 2020, notre équipe se prépare sur différentes nouveautés pour continuer à satisfaire notre clientèle. 

Si vous aussi vous partagez ces valeurs et souhaitez rejoindre notre flotte vous pouvez nous contacter ici

Notre première collection éco-responsable

C’est une idée qui nous animait depuis quelques temps : lancer notre collection de bracelets éco-responsables. Après plusieurs mois de développement, ce sont 8 nouveaux bracelets en bois qui ont rejoint les collections argent vieilli et argent massif.

Un bracelet 100% éco-responsable

Il est de notre devoir en tant qu’entreprise responsable d’essayer de faire bouger les choses et de minimiser notre impact sur notre planète. Nous souhaitions donc créer un bracelet respectueux de l’environnement et de l’univers de notre marque, un bracelet 100% éco-responsable

Cette nouvelle collection de 8 bracelets en bois fabriqués en France se compose d’une pièce en bois dessinée en Auvergne et produite dans un ESAT en Occitanie. La matière première de ces médailles provient de bois de hêtre issu de forêts gérées durablement

Étapes de fabrication des bracelets en bois

 

Dans l’optique de développer un bracelet entièrement éco-responsable, nous avons travaillé main dans la main avec notre partenaire Gauthier Fils sur le développement d’une corde en polyester recyclé.

 

Deux principales volontés : la traçabilité et la transparence

La transparence est une valeur primordiale pour une entreprise comme la nôtre, engagée dans la réinsertion professionnelle et la réhabilitation du savoir-faire français. En tant que consommateur, il est légitime de se poser des questions sur l’origine des produits et leur fabrication. C’est pourquoi, nous souhaitons être entièrement transparents sur la traçabilité de nos produits

Ces derniers, au même titre que nos t-shirts, entrent dans une démarche de plus en plus éco-responsable : une partie de nos textiles se compose de coton bio et d’anciens vêtements recyclés. Le recyclage des matières est devenu beaucoup plus accessible et permet de proposer des collections pour tous dans l’esprit de notre marque. 

Le secteur de la mode est l’un des plus polluants dans le monde, nous ne pouvons donc pas affirmer que nous sommes irréprochables mais nous faisons des efforts pour diminuer notre impact écologique en proposant des collections de plus en plus respectueuses de l’environnement. 

 

Triangle des valeurs du Vent à la Française

 

Une réelle démarche sociale

Au même titre que nos autres bracelets, la collection bois est entièrement assemblée dans un ESAT en Auvergne-Rhône-Alpes. Louis et Charles, les cofondateurs de la marque, aidaient déjà un ESAT lorsqu’ils étaient dans leur ancien club de rugby. C’est donc tout naturellement qu’ils ont fait le choix de travailler avec des personnes atteintes de handicap pour favoriser leur réinsertion. 

Cette démarche sociale, au même titre que nos deux campagnes de dons avec la SNSM et la Ligue Handisport AURA, est un vrai pilier pour notre marque et l’ensemble de nos collaborateurs. 

 

Nous sommes donc fiers de vous présenter une collection de 8 bracelets éco-responsables réalisée dans une démarche sociale traçable qui nous tient à coeur : le maintien des emplois français et la réinsertion professionnelle de personnes atteintes d’un handicap.

 

>> Vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire du Vent à la Française ? C’est par ici !

Le Black Friday, qu’est-ce qu’on en pense ?

Le Black Friday ou “Vendredi Noir” prend ses racines aux États-Unis, au début des années 60. À Philadelphie, lors de cette journée de shopping exceptionnelle, une importante circulation de voitures et de piétons rendaient les rues de la ville noires, noires de monde. 

Ce serait donc une des principales raisons de la dénomination de cette journée de surconsommation qui est aujourd’hui rentrée dans les moeurs des Américains mais aussi d’autres populations à travers le monde. 

Chaque année aux Etats-Unis et au Canada, le rituel est le même à la fin du mois de Novembre. Après Thanksgiving le 4ème jeudi du mois, le Black Friday lance le début de la saison des courses de Noël, avec des réductions importantes sur de nombreux produits de mode, d’électroménager ou encore high-tech. C’est bien souvent le jour de shopping le plus intense de l’année, et en raison de l’ampleur de cet évènement certains états des Etats-Unis ont rendu ce jour férié pour pleinement profiter de produits à prix discount.
Ce rituel de cette nouvelle société de consommation a vite dépassé les frontières américaines pour mettre un pied en Europe et notamment en France. 

 

L’arrivée du Black Friday en France 

C’est en 2014 que le concept de Black Friday traverse l’Atlantique pour prendre ses marques en France. Les grands groupes jouent le jeu avec Amazon, Cdiscount, Groupon ou encore Sephora qui proposent des remises exceptionnelles sur une grande majorité de leurs produits.

Logo des marques participantes au Black Friday en France, en 2014


Même si les recettes du Black Friday au niveau européen sont encore minimes comparé au géant Américain, la France enregistre 140 millions d’euros de recettes en 2015, un chiffre qui marque et qui laisse présager l’impact que peut avoir le mass market sur l’hexagone.

Les années suivantes, d’autres grandes enseignes de la vente en ligne et d’électroménager ont rejoint le mouvement qui représente pour elles une réelle aubaine pour grossir son volume d’affaires avant les fêtes. Des groupes comme la Fnac, Darty, Boulanger ou encore Leroy Merlin ont commencé à jouer le jeu. 

Cinq années plus tard, les chiffres sont sans appel, ce mouvement de masse qu’est le Black Friday fait partie intégrante de la vie des Français. Lors d’une étude menée par Visactu début Novembre 2019, 75% des français pensent que le Black Friday est une bonne chose, et 62% avait l’intention de consommer durant cette journée discount

Chiffres sur la consommation française et le Black Friday, en novembre 2019

Fin du Black Friday 2019, la France bat un nouveau record : plus de 56 millions de transactions ont été enregistrées en 24 heures. Mais la France n’est pas le seul pays à avoir enregistré un nouveau record, les Etats-Unis ont enregistré 7,4 milliards de dollars de produits acheté en ligne, soit une hausse de 19,6% par rapport à l’année précédente. 

Cependant, de plus en plus d’individus définissent ce mouvement comme un acte déraisonnable, qui impacte fortement certaines entreprises sur leurs ventes après-coup.
Au-delà du volet économique, cette journée présente aussi un lourd bilan écologique. 

 

 

Les limites de ce mouvement de masse

 

Bien que le Black Friday fasse énormément d’heureux du côté des consommateurs, sa montée en puissance laisse de nombreuses traces sur le plan environnemental. Symbole mondial de la consommation de masse, cette journée présente un impact écologique désastreux.

Montagne de déchets divers

Dans le top des ventes sur 24h, nous retrouvons les vêtements. On en achète 60% de plus qu’au début des années 2000. Et pourtant 1 camion de vêtements est jeté chaque seconde dans le monde. La durée d’utilisation d’un vêtement (35 jours) a été divisée par deux en 15 ans. 

Autres objets très convoités, les appareils électroniques qui sont fréquemment renouvelés. Bien que le consommateur veuille être à la pointe de la technologie, il produit d’immenses quantités de déchets électriques : plus de 45 millions de tonnes de déchets en 2016 soit 10 pyramides de Kheops. Et le plus triste dans tout cela, c’est qu’uniquement 20% ont été recyclé, le reste pollue toujours notre planète. 

Représentation des déchets électriques en pyramides de Kheops

La journée du Black Friday représente un fort pic d’achats en ligne. Pour assurer la livraison, le Royaume Uni a utilisé 82 000 vans et camions diesel rien qu’en 2017. 

Une partie des produits si convoités en ligne sont renvoyés par les clients et jamais revendus car leur reconditionnement est jugé trop compliqué. Chez Amazon Allemagne, 30% de ces produits sont jetés et des équipes sont chargés de les détruire.

De ce fait,  plus en plus de mouvements anti-black friday voient le jour, pour défendre notre planète et favoriser la prise de conscience des consommateurs, mais aussi de jeunes marques qui arrivent sur le secteur de la mode, comme Le Vent à la Française. 

Ces contre mouvements dénoncent une incitation à la surconsommation inutile, et fortement nuisible pour notre terre. 

Décidément, ce Black Friday n’est ni bon pour l’homme, ni pour la planète !

 

 

Le “Boycott” et l’arrivée du “Green Friday” 

Le Black Friday en France a vite été dénoncé par certains collectifs qui se disaient prêts à “boycotter” ce système de surconsommation.

 

Le Green Friday, créé en 2017 par Envie, lutte depuis 3 ans contre l’hyperconsommation qui implique généralement des surproductions de biens souvent non renouvelables et polluants. Ce collectif regroupe des entreprises engagées ne proposant pas de réductions et s’engageant à reverser 10% de leur chiffre d’affaires généré sur la journée au profit d’associations qui se battent pour une consommation raisonnée

Parmi ces associations, nous retrouvons HOP qui lutte contre l’obsolescence programmée des produits high-tech, Zero Waste France qui prône la gestion des déchets et du gaspillage, ou encore Les Amis de la Terre. 

Depuis, d’autres mouvements ont vu le jour comme Make Friday Green Again qui rassemblent des entreprises adhérentes de renommée mondiale comme Picture Organic Clothing ou encore Nature & Découverte.
“Moins mais mieux” c’est le leitmotiv de beaucoup d’entreprises qui se battent tous les jours pour une consommation raisonnée et pour défendre leurs produits, leur savoir-faire. Nous partageons pleinement cet état d’esprit depuis maintenant plus d’un an.

En effet, chez Le Vent à la Française comme beaucoup d’autres marques françaises et/ou made in France, nous prônons le prix juste toute l’année. Il est important de reconnaître la légitimité du savoir-faire français, savoir-faire envié par bien des pays, et nous sommes contre la dévalorisation des produits issus de notre territoire. 

>>> Voir notre article sur le Made in France 

Le Vent à la Française étant spécialisé dans la fabrication 100% française d’accessoires de mode, il est nécessaire de comprendre tout ce que cela implique. Fabriquer en France c’est limiter son empreinte carbone au quotidien. Nous avons la chance de collaborer avec des partenaires qui pour la plupart se trouvent dans la même région que nous, en Auvergne Rhône Alpes. Des partenaires de qualité pour des produits de qualité, c’est ce qui pourrait définir notre façon de fonctionner depuis notre création. Certains de nos collaborateurs sont inscrits au patrimoine vivant (EPV), et se transmettent un savoir faire de génération en génération.

>>> Voir notre article sur notre collection éco-responsable

 

Bien que nous approuvons pleinement ces mouvements, nous ne prendrons part à ces collectifs à l’avenir pour l’unique raison que nous ne voulons pas faire de marketing et communiquer autour du “Make Friday Green Again”. Nous voyons chez certains une forme d’opportunisme à communiquer sur une non-participation au Black Friday. Notre état d’esprit est de faire du Black Friday une journée parmi les autres, où nous continuerons de mettre au centre de nos priorités notre communauté et la qualité de nos produits.


Nos produits sont fabriqués pour durer dans le temps, au prix juste, toute l’année.